Crédit immobilier : toutes les étapes

 

L’obtention d’un prêt immobilier s’étale sur plusieurs mois et demande parfois beaucoup d'énergie ! Entre l'évaluation de vos besoins réels, la comparaison des différents prêts du marché, entre les différentes banques, la négociation avec votre banquier, l'état de vos finances…

Un certain nombre de choses sont à prendre en compte et il est facile de se perdre en route. En 6 étapes, voyez comment se déroule un prêt immobilier.

La tournée des banques

La tournée des banques
©  Mike Bitzenhofer CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Rien de tel que faire jouer la concurrence entre les banques pour obtenir un prêt moins coûteux.

Prenez donc le temps de solliciter plusieurs banques afin de leur exposer votre projet et votre besoin de financement.

Bon à savoir : il existe des sites internet comparateurs de crédits immobiliers qui permettent, en quelques clics, de transmettre simultanément son dossier à plusieurs établissements bancaires.

Ensuite, vous comparerez les taux d’intérêt, les prestations proposées ainsi que les frais annexes.

Vous pouvez également passer par un courtier spécialisé en prêts dont la mission est d’obtenir les taux d’intérêts les plus avantageux.

Le recours à un courtier est entièrement gratuit.

Bon à savoir : vous avez la possibilité de souscrire votre assurance prêt auprès d’un autre établissement que celui auprès duquel vous empruntez.

Lire l'article

Le montage du dossier de prêt

Le montage du dossier de prêt
© Thinkstock

Cela signifie procurer à la banque les éléments nécessaires à la souscription du prêt tels que :

  • vos avis d’imposition sur le revenu ;
  • vos fiches de salaires ;
  • la preuve du montant de votre apport personnel ;
  • vos garanties ;
  • votre stabilité professionnelle ;
  • votre justificatif de domicile ;
  • la copie du compromis de vente ;
  • vos relevés bancaires, etc.

Un prêt intéressant consenti par une banque est souvent lié à la condition d’ouvrir un compte chez elle et d’y transférer le montant de votre salaire.

L’accord de principe de la banque

L’accord de principe de la banque
© Thinkstock

Si sa décision est favorable, la banque vous envoie un accord de principe comportant un tableau d’amortissement, le montant total du prêt, le taux du prêt, etc.

La banque vous le délivrera plus ou moins rapidement en fonction du sérieux avec lequel vous avez monté le dossier.

À vous ensuite de transmettre cet accord de principe au vendeur ainsi qu’au notaire dans le délai qui vous a été imparti pour l’obtenir (en général, 45 jours à compter de la signature du compromis).

En cas de refus, la banque délivre une attestation de refus qui vous permettra de récupérer les fonds que vous avez versés au moment de la signature du compromis.

Bon à savoir : suite à l'ordonnance n° 2016-351 du 25 mars 2016, les dispositions applicables aux crédits immobiliers sont modifiées à partir du 1er juillet 2016. Les emprunteurs doivent recevoir une fiche d'information standardisée permettant de comparer les différentes offres de crédit et obtenir des recommandations personnalisées de la part de l'organisme prêteur.

La vérification du contenu de l’offre de prêt

La vérification du contenu de l’offre de prêt
© George Doyle / Getty Images

Toutes les informations utiles doivent figurer dans l’offre de prêt d’où l’impératif de la lire et de la relire.

Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à solliciter l’aide de votre courtier, les erreurs étant fréquentes et préjudiciables.

Bon à savoir : l’offre de prêt doit vous être adressée, ainsi qu’aux personnes se portant caution, par courrier avec accusé de réception.

La banque est tenue de maintenir son offre pendant une durée minimale de trente jours. À l’expiration de ce délai, elle doit vous faire connaître ses nouvelles conditions.

La signature et le renvoi de l’offre

La signature et le renvoi de l’offre
© Thinkstock

Obtenir un prêt ne signifie pas forcément que l’emprunteur va l’accepter.

C’est en ce sens qu’un délai légal de réflexion de 10 jours lui est imposé afin de bien mûrir son choix.

Au terme de ce délai, l’offre de prêt peut être retournée signée à la banque à condition que sa date de validité n’ait pas expirée.

En clair, l’emprunteur et les cautions, ne peuvent accepter l’offre de prêt qu’entre le 11ème et le 30e jour (fin de validité de l’offre).

Le renvoi de l’offre de prêt implique que l’emprunteur s’engage à rembourser l’emprunt auprès de la banque, qui de son côté, ne pourra plus revenir sur l’acceptation du crédit ni sur les conditions consenties.

Cette étape est capitale car c’est votre dernière chance de faire marche arrière.

Bon à savoir : aucun frais ne vous sera demandé si vous refusez l’offre de prêt.

Le déblocage des fonds

Le déblocage des fonds
© Getty Images / Paul Bradbury

Ultime étape : la banque débloque votre financement immobilier. C’est le déblocage des fonds.

  • Il ne peut se faire que si la signature de l’acte authentique intervient dans les 4 mois qui suivent l’acceptation par l’emprunteur de l’offre de prêt.
  • Si la signature ne se réalise pas dans ce délai, le prêt peut être annulé et la banque pourra réclamer des frais.

Quid de la date du déblocage des fonds ? Les fonds sont débloqués, un ou quelques jours avant la signature de l’acte authentique, sur un compte détenu par le notaire.

Attention : le déblocage des fonds est progressif (à diverses échéances) lorsque le prêt concerne la construction d’un bien ou la réalisation de travaux.

Pages Jaunes vous en dit plus

Téléchargez :

Consultez aussi :

Ces pros peuvent vous aider